L’ostéopathie c’est quoi?

L’ostéopathie est une médecine exclusivement manuelle qui complète la médecine classique. Il est basé sur le mouvement du vivant.

Elle existe probablement depuis la nuit des temps, l’ostéopathie «moderne» a été découverte en 1874. Créé par A.T. pour les Hommes, elle a été adaptée pour les animaux à la fin du 20e siècle.

Le but est de maintenir ou de restaurer le mouvement naturel des tissus corporels ainsi que sa souplesse et sa vitalité. En utilisant les techniques, l’ostéopathe supprime les fixations qui empêchent le mouvement naturel et la fonction, et favorise ainsi une bonne circulation sanguine ainsi qu’une bonne innervation. Par conséquent, le tissu a toutes les compétences pour pouvoir s’auto-guérir.

Lorsque la structure d’un tissu est endommagée, sa fonction en souffre également. Inversement, si la fonction est perturbée, le temps changera sa structure. Nous ne traitons pas seulement les symptômes, nous regardons l’animal dans son ensemble et à partir de là, nous cherchons la source de la fixation. Cela peut être mécanique (articulations), viscéral (organes internes), tissulaire (muscles / tendons, ligaments, fascia, nerfs, vaisseaux), émotionnel, psychologique, énergétique.

L’ostéopathe n’a que les mains à disposition pour trouver et résoudre le problème. Il a développé le sens du toucher (que tout le monde peut développer aussi!). En fait, dans la vie de tous les jours, nous n’utilisons «que» nos mains pour prendre, saisir, tenir etc. et rarement pour «sentir», comme pourrait le faire une personne malvoyante. De la même manière, l’œnologue réussit à «lire» l’origine, la composition, l’âge, etc. du vin, ou un chef d’orchestre parvient à «filtrer» le son d’un certain instrument parmi tous les autres. L’ostéopathe peut «sentir» différents tissus (os, muscles, tissu conjonctif et autres tissus mous, organes) et mouvements.

L’ostéopathie est thérapeutique, mais on dit aussi qu’elle est prophylactique. Cela signifie que l’ostéopathe utilise ses techniques pour soutenir le bon fonctionnement d’un organe, par exemple avant qu’un problème puisse se déclencher ou s’il existe déjà, avant que des symptômes tels que boiterie, problèmes digestifs, etc. n’apparaissent. Parfois, la maladie est inévitable, mais l’ostéopathe peut retarder le moment critique de la défaillance d’un organe.

Le recours à un vétérinaire ostéopathe est un avantage essentiel, puisqu’en tant que vétérinaire, il possède toutes les connaissances scientifiques et médicales. Il peut alors juger s’il s’agit d’un cas de médecine ou d’ostéopathie. Il n’est pas exclu non plus que le vétérinaire ostéopathe prescrive des anti-inflammatoires, des antibiotiques, une radiographie ou même une intervention chirurgicale.